Quelle est la vraie religion monothéiste ?


Tout d'abord, qu'est-ce qu'une religion monothéiste ?

C'est une religion qui ne reconnaît l'existence, et donc le culte, que d'un seul Dieu. Ceci par opposition aux religions polythéistes qui reconnaissent ou qui pensent reconnaître l'existence et le culte de plusieurs dieux ou divinités ; c'est, par exemple, le cas de l'hindouisme.

Il y a trois grandes religions monothéistes : le judaïsme, le christianisme, et l'islam, pour les citer selon l'ordre d'apparition chronologique. Si toutes les trois reconnaissent l'existence et le culte d'un seul et unique Dieu, une seule parmi elles admet et croit en l'Incarnation de Dieu en la personne de Jésus, appelé Christ. Les deux autres, savoir le judaïsme et l'islam, ont refusé et refusent catégoriquement le fait de l'Incarnation de Dieu.

En effet, les juifs ont bien admis et admettent toujours aujourd'hui une partie de la Révélation de Dieu telle qu'elle est consignée dans les cinq premiers livres de la Bible ou Ancien Testament, qui composent le Pentateuque ou la Torah, où ils sont contenus, interprétés, et commentés. Mais ils n'ont pas reçu la plénitude de la Révélation de Dieu qui est en Jésus lui-même.

À l'inverse, les musulmans reconnaissent Jésus comme un prophète, mais ils ne lui attribuent pas la qualité de Dieu et Fils de Dieu. De plus, ils admettent une certaine révélation de Dieu, postérieure dans le temps à la Révélation chrétienne, et qui serait donc un complément et un dépassement de la Révélation chrétienne. Cette révélation, proposée par les musulmans comme allant au-delà de la plénitude de la Révélation chrétienne en Jésus, est celle qui est consignée dans le Coran, la parole de Dieu qui aurait été révélée à Mahomet, de 610 à 632, et donc après la Révélation chrétienne.

Les chrétiens sont donc les seuls à suivre et à écouter l'Esprit de Dieu qui enseigne par la bouche et les écrits de Saint Jean : « À ceci vous reconnaîtrez l'Esprit de Dieu : tout esprit qui proclame Jésus Christ incarné, est de Dieu ; tout esprit qui ne proclame pas Jésus, n'est point de Dieu, mais est l'esprit de l'Antichrist. » (1 Jn 4, 2) Saint Paul déclare pareillement que si l'on proclame la divinité de Jésus cela prouve que l'on suit l'Esprit de Dieu et que l'on est un fidèle de la vraie et unique religion monothéiste : « Personne ne peut dire : Jésus est Seigneur que sous l'action de l'Esprit-Saint. » (1 Cor 12, 3)

[ Ci-contre : Saint Michel vainqueur de l'Antéchrist, par Jaume Huguet (vers 1455-1460) ]




Daniel Meynen, un prêtre catholique à votre service.